Archives de la catégorie ‘écrits’

Sans titre

Publié: 18 octobre 2004 dans écrits

Un fruit sans saveur particulière
Est mort
Et je ne connaîtrai ses fins qu’à travers
Son corps
Mes tendresses se perdent et gravent
Sur le marbre
Un chiffre qui t’es inconnu
Toi dont le diamant s’écaille nu
Un regard qui crée la colère
Des chiens et réveille, amer
Les souvenirs d’une ombre
Qui passa, charnelle et sombre
Tout près d’un moribond
Les couleurs se mouillent
D’un sel de larmes
Je suis baigné dans un lait
Qui se répand en tous mes
Orifices

L’encre qui transmet mes joies et mes pleurs
N’est pas mon sang qui sécherait
Mais bien une matière que je ne maîtrise pas
les mots ne m’obéissent pas
Je suis en leur pouvoir.
Rien de cette réalité qui m’entoure
Ne transparaît sur ce corps de papier
Je meurtris la page et ma main est meurtrière
Mais qu’importe une transcription puisque je n’ai pas le pouvoir de t’altérer
Ô source fatiguée par les baisers du buveur !
Le rire ne signifie ni sa présence ni son absence
Il n’est que quatre signes singuliers
Que ta lecture ne cesse jamais
Toi qui parcours ce labyrinthe
Qui ralentit ta connaissance de ce corps.

Que nul ne voie jamais ni mon corps ni mon esprit
Découvert pratiquement à cet endroit.

Je trace la mort de mon imaginaire
à cet instant
et que tout disparaisse immédiatement
puisque je l’ai écrit.

Et des néons s’enflamment
et l’herbe s’embrase
laissant derrière l’ombre d’une caresse.

Publicités